Talibés

Beaucoup d’enfants à L’Empire des Enfants sont des talibés; pour vraiment comprendre le problème des enfants en situation de rue au Senegal, il est essentiel de comprendre le probème des talibés.

Qu’est-ce que c’est un talibé?

Un “talibé” est un élève religieux qui étudie dans un “daara” (école Coranique) avec un “marabout” (professeur Coranique).  Le terme talibé peut signifier n’importe quel type d’élève religieux, mais il est souvent utilisé pour designer les garçons contraints chaque jour à la mendicité, afin de gagner de l’argent pour leurs daaras.

Pourquoi y a-t-il un problème de talibés à Dakar?

Les garçons partout au Sénégal, en Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, et Mauritanie, ont été envoyé par leurs parents afin de vivre et étudier dans les écoles Coraniques, souvent au lieu de recevoir une éducation laïque.  Il y a beaucoup de garçons qui viennent à Dakar, et aussi dans les autres grandes villes du Sénégal.  Ce sont donc, les marabouts qui sont responsables des soins et de l’éducation des enfants.  Alors qu’il y a beaucoup d’écoles Coraniques légitimante, il y en aussi a beaucoup qui ne soigne pas les enfants.  Certains marabouts ont simplement trop d’enfants à surveiller, et ils ne peuvent pas les soigner.  D’autres sont mauvais et exploitent intentionnellement les enfants qu’on leur a confié.

À quels types de dangers les talibés font ils face?

Les talibés doivent souvent ramener une somme d’argent ou de la nourriture sous peine d’être puni.  Ils vivent dans des conditions déplorables, et sont quelques fois victimes d’abus sexuels et physiques.  Ils sont sujets au danger, aux maladies ainsi qu’aux blessures dûs à leurs mauvaises conditions de vie.  Ils sont aussi exposés aux accidents de trafic dans les rues de Dakar.

Que fait l’Empire des Enfants pour résoudre ce problème?

Le plupart des enfants à l’Empire des Enfants sont des anciens talibés.  Ils habitent au centre pendant que l’organisation essaie de trouver leurs familles.  Notre première préoccupation est de faire sortie les enfants de la rue le plus vite possible, et de leur fournir des soins complets (nourriture, logement, vêtements, soins médicaux, etc.).  Lorsqu’ils sont au centre, ils bénéficient d’une variété d’activités conçues pour les aider à apprendre, à se developper émotionnellement et, finalement, à se réinsérer avec succès dans la société.

Que ce passe-t-il si un enfant ne peut pas rentrer chez lui?

Dans certains cas, il est impossible pour un enfant d’être retourné chez lui.  Parfois nous ne savons pas retrouver la famille ou le choix de retour en famille ne s’avère pas la meilleure solution.  Les enfants ne pouvant rentrer chez eux sont invités à rester au centre.  Nous avons un dortoir séparé pour les garçons plus âgés, afin qu’ils puissent vivre au centre et aller à l’école.  Ils sont envoyés dans des écoles privées, qui sont prises en charge par le centre.  Si vous souhaitez en savoir d’avantage sur les modalités de parrainage concernant l’education des enfants, nous vous invitons à nous contacter.

Comment puis-je les aider?

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour aider.  Une façon simple est de faire un don à l’Empire des Enfants, où celui-ci profitera directement aux anciens talibés.  Nous acceptons les dons en espèces par l’intermédiaire du site web, mais nous acceptons également les dons de jouets, de meubles, etc. — contactez-nous si vous souhaitez faire un don autre qu’en espèces.  Grâce à notre site web, vous pouvez également parrainer l’éducation d’un enfant vivant au centre.

L’une des meilleures façons d’aider est de continuer à sensibiliser et éduquer les autres sur ce problème répandu.

Si vous voyez des enfants mendier dans la rue, ne leur donnez pas d’argent.  Cet argent leur est retiré et perpétue au système des talibés envoyés pour mendier.  N’hésitez pas à parler aux enfants, à les informer sur l’Empire des Enfants (ou d’autres refuges locaux), ou encore, à leur donner de la nourriture qu’ils peuvent manger sur place (e.g. collations, sandwiches, fruits — évitez de donner des sacs non ouverts de sucre ou de riz, qui sont souvent rendus au marabout).

Si vous êtes une entreprise ou une ONG intéressée à participer à notre travail, veuillez nous contacter directement.